Ga direct naar inhoud

Dictionnaire de Stelling

L'accès: partie permettant de traverser un terrain inondable, comme une route surélevée, une digue (ferroviaire) ou une voie navigable.

L'affût: bâti en bois ou métallique qui supporte le plus souvent un canon ou une pièce lourde.

Une batterie: groupe de pièces d'artillerie

Un bastion: aussi appelé tour de flanquement. Construction pentagonale d'où étaient tirés les feux de flanquement.

Le chemin couvert: avancée du corps de place aménagée sur la contrescarpe, derrière un talus suffisamment haut pour permettre la circulation des hommes et du matériel.

Blindé: se dit d'un bâtiment en cimenté ou en béton, pouvant résister aux tirs d'artillerie.

Un parapet: petit mur en haut d'une enceinte d'où les défenseurs pouvaient assaillir l'ennemi.

Un obus brisant: obus chargé en explosif

Une caponnière: passage bordé de parapets, situé au fond d'un fossé, permettant de tirer des feux de flanquement.

Une écluse de digue ou écluse à palplanches: Barrage temporaire, construit plaçant des planches dans des rainures, pour permettant de retenir l'eau d'une inondation.

Une forteresse: bâtiment clos, pouvant être défendu de tous côtés.

Le flanquement: Grands tirs de flanquement: permet de protéger les forts voisins.

Petits tirs de flanquement: permet de défendre les abords directs de la fortification.

Le front de tête: partie de la fortification faisant face à l'ennemi.

L'entrepôt du Génie: entrepôts (en bois) où l'artillerie et le matériel du génie étaient stockés.

Le Génie militaire: corps de l'armée dont la tâche est entre autre de construire les ouvrages de fortification temporaires et permanents. Ce nom découle du mot français ingénieur

L'artillerie: ensemble des armes à feu

Une tourelle à éclipse: Tourelle blindée qui monte pour dégager les embrasures de tir, puis qui redescend (s'éclipse) afin de disparaître. 

Une inondation: mise sous eaux volontaire afin de tenir l'ennemi à distance

Une écluse d'inondation: aussi appelée écluse d'admission. Écluse construite afin de pouvoir inonder une surface bien précise

La table de tir: table située près de l'embrasure de tir, donnant la hausse à régler sur l'arme en fonction de la distance à atteindre.

Une casemate: Abri à l'épreuve des tirs ennemis et pourvu de meurtrières permettant d'y passer une arme à feu.

Le front de gorge: partie de la fortification placée du côté où l'ennemi à le moins de chance d'arriver.

Une casemate de gorge: dans les fortifications de la Ligne de défense d'Amsterdam, une casemate de gorge est une casemate d'où peuvent être tirés des petits et des grands tirs de flanquement.

Kringenwet: Loi sur les régions militaires datant de janvier 1853, par laquelle il est interdit de construire à proximité des fortifications (dans ce qu'on appelle le rayon interdit) afin de garder le champs de tir libre

La ligne: disposition en ligne d'ouvrages défensifs alliés

L'artillerie annexe: artillerie dans les environs directs d'un ouvrage défensif et répondant aux ordres provenant de celui-ci.


Le système de déferrisation: système d'épuration des eaux qui permet d'améliorer la qualité de l'eau potable en éliminant le fer.

La Ligne de retranchement: Ligne derrière laquelle les soldats peuvent retourner.

Parc: Lieu d'entreposage du matériel de guerre.  Sur les lignes, les parcs sont dispersés en secteur (parcs de secteur) et en groupe (parcs de groupe).

L'artillerie blindée: artillerie alignée derrière des plaques blindées

Fort blindé: fortification équipée d'un ou de plusieurs dispositifs d'armement blindés

Tourelle blindée: ouvrage tournant blindé

L'artillerie de position: artillerie pour les tirs de front longue distance, dirigés directement vers les positions ennemies

Une poterne: couloir de liaison sous-terrain protégé des tirs

Un poste: simple ouvrage (temporaire) de défense où seulement quelques hommes sont postés

Un réduit: ultime lieu de retranchement pour les défenseurs dans la fortification, pouvant être défendu indépendamment.

Une remise: dépôt d'artillerie et autre matériel indispensable

Le champs de tir: partie du terrain couverte par les tirs

La Ligne: disposition indépendante d'ouvrage défensifs alliés.

Le terre-plein: surface découverte, plate et unie d'un ouvrage de fortification

Un tracé: plan ou carte

Vestingwet: Loi sur l'utilisation des forteresses datant du 18 avril 1874,  qui définit quelles fortifications font partie du système de de défense. 


Un rempart: butte de terre autour d'un ouvrage défensif, équipé d'un parapet

Grebbelinie / Oude & Nieuwe Hollandse Waterlinie / Stelling van Amsterdam: Lignes de défense militaires néerlandaise
to top